Gaston_BALLIOT

J’habite Loctudy depuis près de 50 ans. Mes trois enfants ont fréquenté avec bonheur l’école publique de Larvor, un lieu de grande convivialité à protéger. Mon métier, professeur de mathématiques et d’informatique, puis une retraite bien méritée, à 60 ans, bien sûr.

J’utilise une partie de mon temps libre à l’élaboration de sites Internet consacrés à l’histoire locale, l’histoire des femmes et des hommes qui ont contribué à nous libérer d’oppressions.

Je suis « entré en politique » pendant mes études, par idéal pacifiste, contre les guerres coloniales (Vietnam, Algérie). Depuis, je n’ai cessé de combattre pour la paix, la justice, un engagement antilibéral.

Les municipales à Loctudy ? Depuis 1977 je suis régulièrement sur une liste d’opposition de gauche (d’opposition, car Loctudy n’a connu un maire progressiste qu’une seule fois, il y a près d’un siècle) il serait temps que cela revienne..

En 2014 j’étais, tout logiquement, sur la liste du Front de Gauche, l’Humain d’abord. En 2020 nous avons bien des combats à mener pour un monde meilleur, et celui de Mars en fait partie. Les deux autres listes sont de droite, ce n’est pas sans conséquence, Loctudy ne vit pas dans une bulle et subit les politiques nationales et européennes que ces gens là soutiennent : – asphyxie financière des collectivités locales, destruction des services publics et de la protection sociale, augmentation des inégalités… Ce sont les élus locaux qui élisent les sénateurs, ils ne sont donc pas « neutres » vis à vis de la politique nationale que, de fait, ils cautionnent. Raison de plus pour « oser le changement !  »